Accueil Monsieur BORLOO

Publié le : 3 mars 2008

Auteur :
webmestre




Imprimer cet article
Monsieur BORLOO

Monsieur BORLOO
Ministre de l’écologie, du développement et de l’aménagement durables

246, boulevard Saint Germain
75007. PARIS

Objet : Votre courrier du 10 Janvier 2008 référence CDA/S/08000433 de Olivier Geffroy Nos courriers N°635 du 27 septembre 2007 et N°642 du 12 décembre 2007


Monsieur le ministre,



-  Vous avez bien voulu répondre à nos courriers référencés ci-dessus en nous indiquant que vous les avez transmis à la DGAC. Si nous vous avons écrit directement à vous, Ministre de l’écologie, du développement et de l’aménagement durables, ce n’est pas pour que vous nous orientiez sur la DGAC que nous rencontrons depuis plus de dix ans dans les réunions locales de consultation. En effet, leur position sur le sujet des nuisances aériennes est claire et je vous invite à consulter les compte- rendu des réunions : la DGAC veille à empêcher les avions de s’écraser, et c’est bien, mais elle aime trop l’AVION pour en reconnaître les nuisances et les méfaits. Dans les couloirs de la DGAC sont affichés sur des écrans les dernières statistiques de croissance du trafic, mais pas les bruits supportés par les riverains.

Inutile de demander à la DGAC de contraindre un tant soit peu son activité ou le trafic aérien. Elle nie les effets des nuisances, parlant d’un problème de confort quand la santé est atteinte pour des milliers de riverains.

-  Upton Sinclair déclare en introduction du film d’Al gore « Une vérité qui dérange » :« It’s difficult to get a man to understand something when its salary depends upon his not understanding it ».Ceci s’applique directement pour la DGAC : il faudra bien trouver un autre interlocuteur pour les riverains, moins juge et partie. I

-  Nous vous demandons donc de bien vouloir nous recevoir au Ministère et nous proposer un autre interlocuteur que la DGAC, pour que les points évoqués dans nos courriers soient examinés sérieusement, puisqu’ils ne l’ont pas été dans le cadre du Grenelle de l’Environnement.

-  Nous vous prions de croire, Monsieur le Ministre, à l’assurance de ma considération distinguée

La présidente du CCNAAT Chantal DEMANDER


Documents joints à l'article

0645-Borloo